SOMMAIRE EQUITATION EN AMAZONE
95 CHAPITRES

SOMMAIRE EQUITATION EN AMAZONE

 

 

 

 

VARIATIONS EN AMAZONE

SUR TERRAIN VARIE

(1ère partie)

Textes de Mme Jehanne Cabaud auteur du livre " Equitation en amazone"

TREC EN AMAZONE

Un test officieux... mon premier Trec.

Ayant déjà de longues années d'expérience dans les fourches dans les volets classiques (surtout le travail du manège et de l'obstacle d'extérieur à la chasse), je n'avais aucune expérience d'un TREC.

Partant du principe que l'on ne travaille bien dans une matière que si on la connaît bien pour la pratiquer ou l'avoir pratiquée, je ne pouvais concevoir de travailler pour une Commission Amazone DNTE sans réparer cette lacune.

Me voilà donc engagée avec mon Bijou de Bretagne (trotteur) dans un TREC d'entraînement au fin fond de la Creuse, dans un coin ravissant et complètement perdu... Si perdu que mon jeune coéquipier, une amie et le van de Bijou et Kefil, nous arrivons après le départ pour le parcours d'orientation ! (POR) L'avant dernière du moins, car nous formons la dernière et partons en vitesse, mon coéquipier le nez dans la carte et moi le nez.... par terre ou presque pour repérer les traces des précédents : l'habitude de la chasse et de l'observation des volcelest ! Eh bien, non, ce n'est pas la bonne méthode car les traces sont fausses du fait que les précédents se sont tous trompés et même si, grâce à la carte, nous passons 4 contrôles sur 5, ce n'est pas par les bons chemins, et tout le monde a zéro : nous aussi...

Toujours en retard (bien la peine d'avoir un cheval rapide qu'il m'a fallu freiner de peur d'avoir une moyenne excessive), le temps d'avaler un sandwich et de laisser souffler les chevaux, nous nous inscrivons cette fois pour partir les premiers dans l'épreuve de PTV (parcours en terrain varié) et autres test d'aptitude du cheval.

L'épreuve du montoir est réussie : Bijou sait ne pas bouger au montoir. Mais les deux premières difficultés me font frémir : il faut les franchir à pied et faire sauter son cheval en main. Jamais mon fantaisiste Bijou, qui n'a jamais fait cela, (ni moi non plus...) ne va le faire ! Eh bien, si : tout se passe très bien ! Remise en selle, aidée par un "commissaire", on passe au trot sans problème le couloir des barres rapprochées, puis sous le portique de "branches basses".

 

Puis on attaque au galop la colline où nous attendent trois contre-haut de cross en escalier, qui sembleraient impressionnants si on ne se rassurait en se disant que les petites jeunes filles du club invitant les passent bien ! Pourtant Bijou n'aime pas le premier fossé dont l'abord est caché par un repli de la pente et commence par deux refus. Puis il se lance et avale sans histoire les plus gros obstacles du contre haut, la haie suivante - et les triples gros troncs d'arbres qui terminent la série avant la descente bien raide sur plus de 20 m.

 

Mais il s'agit de descendre à pied ! Jupe d'amazone enroulée autour de la taille (ceinture indispensable !), et heureusement bien chaussée des baskets ad-hoc de mon amie, j'arrive en bas à côté de Bijou, n'ayant qu'une fois touché le sol de la main pour rattraper un faux pas, ce qui me vaut une pénalité.

A nouveau en selle, il faut maintenant traverser une passerelle en bois assez étroite au dessus d'un gué où l'eau d'un large ruisseau bouillonne quelque peu entre des grosses pierres brillantes : là, tout se gâte ! Bijou déteste les pierres brillantes ! Après tout un rodéo, assez peu sympathique autour d'un arbre, je dois abandonner la partie avant qu'il ne se pointe complètement, de même pour le retour par ce même gué avec les mêmes défenses et le même résultat (mais il ne perdra rien pour attendre de passer tous les ponts et tous les gués que je lui trouverai en entraînement !)

 

Pourtant ce cheval n'en est pas à son premier gué ! Et il passe souvent en tête à des endroits où les autres chevaux hésitent ! Il en va d'ailleurs de même pour son copain de pré, Kefil, qui refuse la même chose, alors qu'il a bien passé aussi les obstacles qui semblaient plus difficiles...

Ils se rachètent ensuite tous deux sur la montée raide et redescente tout aussi raide de la suite du parcours. Mais si l'épreuve de l'immobilité finale est réussie pour Kefil, Bijou ne tient pas en place et perd ses derniers points !!!

 

Pas si facile que ça le Trec ! Non seulement, il faut être bien entraînée à l'équitation d'exterieur et ses obstacles, mais surtout il faut un cheval bien entraîné sur le genre de difficultés qui lui seront demandées, et pas trop " sur l'oeil"...

Pensez-y. C'est vraiment sportif et très amusant !

sommaire amazone