STAGE DE DRESSAGE AVEC DANY LAHAYE (2ème PARTIE)

Jeux de miroirs

Vous avez eu la version d'Hidalgo, voici la mienne plus brève.


Dany Lahaye est une écuyère de très haut niveau, élève de Nuno Oliviéra pendant 14 ans. Elle fait partie de cette élite que je nomme les vrais élèves de Monsieur Nuno Oliviéra, hélas on voit beaucoup trop de personnes ayant pu suivre des cours du Maître et en faire commerce même s'ils n'ont rien compris à sa philosophie et à sa technique, le pire reste encore les élèves des élèves de Nuno Oliviéra, soyez donc prudent dans votre recherche de stage. Appliquant la doctrine de Nuno Oliviéra à la lettre Dany Lahaye est une femme de cheval accomplie. Mais cette pratique très stricte n'est pas la mienne, même si je comprenais bien ses propos et sa façon de monter. Avec l'âge et mon expérience pluridisciplinaire dans l'équitation (attelage, voltige, dressage, etc.) je me suis fait ma propre philosophie de cet art. Je me rapproche plus des Jean Marc Imbert, des frères Pignon, de Zarkam et de Gruss, c'est peut-être du cirque comme le disent certains mais je garde mes bases classiques et j'évolue avec le cheval en le laissant ouvrir son mental. Du moment que le but est de devenir un couple à part entière, que la confiance et le respect existent, la finesse d'un ordre peut être apporté par autre chose que la bride. Mais j'ai beaucoup de respect pour le travail de Dany Lahaye qui a su s'imposer dans un milieu très latin, elle a su se faire un nom en tant que cavalière de haut niveau mais aussi en tant qu'éleveur de lusitaniens, elle pratique un véritable art sur son Duché, magnifique étalon lusitanien. Cela a été une rencontre très agréable même si avec Hidalgo j'ai beaucoup de choses à apprendre, mais on apprend toute sa vie et toutes les expériences peuvent être positives lorsqu'on les fait avec des personnes de cette qualité.

c

J'ai eu un gros handicap, car Dany Lahaye voulait absolument que je pratique en bride, mais Hidalgo qui a une très bonne bouche, il s'est braqué dessus.

Le premier jour, je montais à califourchon avec un simple baucher et j'avais ma selle kieffer mixte, ma descente de jambe n'était pas extraordinaire comme ma tenue de rêne très moyenne dans le sens, que j'avais déjà conduit pendant 2 heures le camion et celle qui conduise des chevaux connaissent le stress que ça implique, et surtout je pensais à El Gato tout seul à la maison qui devait hennir et faire le fou.

Je lui avais administré une bonne dose de Gelsenium mais j'avais peur du coup de sang ou des coliques (conclusion : il a bien claironné le premier jour mais a été sage pendant les 3 autres jours). Hidalgo était hyper tendu, c'était la première fois qu'il quittait son havre de paix, le trajet, les autres chevaux, et la carrière ne l'ont guère détendu même si avant de monter je l'ai un peu longé, le sol en plastique était glissant et mon tonneau était raide comme une planche.

Bonjour le tape cul !

Et les conséquences que cela implique sur ma tenue, on avait des circonstances atténuantes certes et je comptais bien sur une bonne nuit de sommeil pour me rattraper les autres jours. Mais l'effet bride à mis à mal notre bonne volonté, Hidalgo s'est mis à encenser et plus il bougeait, plus j'avais la main dure. Un vrai cercle vicieux, non pas que je cherche des excuses mais je regrette un vrai manège qui aurait aidé mon poulain de 9 ans à se concentrer d'une part et à nous protéger d'un merveilleux soleil qui avec 35° nous a démotivé dans l'effort.
J'ai monté en amazone hélas toujours avec la bride mais mon assiette était bien meilleure, Dany m'a appris la façon portugaise de cette forme de monte, c'est-à-dire les 4 rênes dans la main gauche et la tenue du stick court dans la main droite à la manière d'un fleuret. Pas évident d'effacer ses réflexes d'un seul coup mais il faut avouer que la position s'en trouve beaucoup plus élégante et si mon éperon s'était trouvé plus bas, j'aurais été plus efficace dans mes appuyers à droite. Le cheval commençait juste à être plus détendu, sauf dans sa bouche et une semaine aurait été certainement bien plus positive dans le travail.

LE SAMEDI

Belle queue bien blanche.... malgré une vie au grand air

Non ce n'est pas une poulinière, mais un gentil gourmand.

En avant, calme et droit !

Marcher droit et tenir l'arrêt sont des exercices pas si faciles que ça mais Hidalgo les a bien travaillés à la maison et ça se voit.

Je sais Anne : on voit les pieds, mon attache de jupe est mal mis, la jupe n'est pas plombée et pas de chapeau mais avec la chaleur et une coiffeuse qui m'a coupé les cheveux bien trop courts, on fait avec ou plutôt sans.

s

Dany m'apprend à tenir mes rênes à la portugaise, c'est à dire les 4 rênes dans la main gauche, le stick dans la main droite est tenu comme un fleuret.

Main légère et fixe,

Révision de la tenue de la bride

A la manière portugaise

Pas facile du tout de faire d'une main.

Épaules et pointes du bassin de l'amazone parallèles aux épaules du cheval, cette position favorise une bonne tenue

Rien n'échappe à la vigilance de Dany

décoller les épaules du mur

 

Un peu d'impulsion motivée par une assiette active

Ne pas oublier que le stick remplace la jambe droite et est tenu avec l'index vers le bas...

Enfin un début de résultat,

enfin presque mais le sourire revient

Gros soucis de main qui bouge et de direction dans ....Les choux. Mais Hidalgo se met à encenser, et on tourne en rond, plus il bouge plus je bouge.

Dany toujours aussi proche de l'élève

Un bon galop détend toujours Hidalgo

Pas de direction avec les rênes...reste l'ordre à la voix et un coup au coeur pour les spectateurs qui ont bien cru nous recevoir sur les genoux.

Ma selle plaît à Dany.

 

 

LE DIMANCHE (ma petite famille est là)

L'amazone moderne doit ressangler toute seule

Tôt le matin, c'est nettement plus agréable

J'essaye d'être légère dans ma main.

Mais dès les premières foulées, on recommence les coups de tête

On tourne avec le regard

Je reprends mes 4 rênes dans chaque main, pour faire le point.

ça va mieux

oh ! là c'est chouette

repos, on n'abuse pas des bonnes choses.

On garde le sourire même si on a connu pas mal de problèmes, je monte un jeune cheval et il faut tout reprendre à 0.

Mise au point avant le travail à pied.

 

 

Je tiens à remercier le Président Andy et son épouse Isabelle qui ont été nos hôtes durant ces 4 jours. Ils m'ont permis de camper dans mon camion la nuit. D'avoir un magnifique box pour Hidalgo et le matin un paddock qui a été bien apprécié par mon petit cheval des montagnes.

Andy est un homme charmant toujours en quête du meilleur et de la compréhension avec ses chevaux dont son gentil Chico. Passionné par le Maître Nuno Oliviéra, il fait partager ses idées philosophiques sur cette méthode aussi bien à cheval que sur le net d'où la naissance de cette association Equilibre. Isabelle avec son étalon Récuerdo de 20 ans et sa jument Erhale plonge dans un travail de tous les jours à la recherche de la finesse et de la qualité de son équitation. Elle nous a ouvert sa maison, les repas préparés par tous étaient de vrais moments de convivialité.

un couple vraiment excellent Charles et Kurdo IV

Charles sur Kurdo IV

Charles et son cheval Kurdo IV étalon PSL, bruyant et impétueux en main.
Mais sous la selle, il devient finesse et harmonie, voilà le couple auquel nous aimerions ressembler.

HUMOUR

Un camion sert à transporter son cheval mais il peut devenir un bon camping car.

Une fois que le cheval est descendu, que le crottin est bien enlevé, installez-vous. La fin justifie les moyens, trop loin pour rentrer à la maison, j'ai vraiment bien dormi dans mon camion.

MERCI A MON EPOUX QUI M'A PERMIS DE PARTIR 4 JOURS TOUTE SEULE,

BAIGNANT DANS MA PASSION

AU RETOUR TOUT LE MONDE A ÉTÉ CONTENT DE REVOIR NOTRE PAPY QUI AURAIT BIEN SOUFFERT DE TRAVAILLER SOUS LA CANICULE, MERCI AUX VOISINS D'AVOIR SUBI SES CLAIRONNADES TOUTE LA PREMIERE JOURNEE. DEPUIS IL FAUT LE DIRE, IL SUIT MON MARI COMME SON OMBRE... LUI NE L'A PAS ABANDONNE...

Seul mais dans le jardin avec Java et les chattes.

sommaire amazone