CONSTRUCTION D'UN ABRI 2006

 

L'abri doit se trouver dans un endroit sain, éviter les creux, ou les sous bois trop humides.

Premier aménagement, sans mangeoire, deux piquets avec une ligne feront que le cheval dominant qui va sans cesse essayer de sortir son compagnon, devra faire un peu de chemin... au bout d'un certain c'est dissuasif.

avec bloc de sel SVP

abri 4 étoiles

la pente est assez mauvaise mais dans la partie plate, il y a une buse qui déborde régulièrement.

L'abri est démontable comme notre écurie et nos granges, tout est boulonné, de plus il est loin des habitations afin de ne pas gêner les voisins par l'odeur du fumier même si deux fois par semaine, je le retire à la brouette. Le fait d'être démontable est utile vis à vis de la loi, mais aussi comme nous en avons fait la triste expérience, quand on nous a mis dehors du jour au lendemain, n'ayant plus besoin de nos services, le loueur pensait hérité de notre installation...

abri écurie

La reconstruction a été facile comme un mécano...

le nouveau parc est divisé en 4 parcelles presque plate.

il est donc placé plein sud, la partie marron est la première parcelle, sur laquelle restera Hidalgo au printemps.

une mangeoire a été aménagée afin que le foin ne soit pas souillé,à gauche on a construit une réserve de foin, qui contient la semaine d'alimentation, tous les week end, on devra l'approvisionner.

un poteau en enfoncer dans le sol pour éviter les infiltrations d'eau

le terrain étant bien plat, on essaye d'éviter le bourbier

les chevaux adorent leur abri, qu'il pleuve, neige ou fasse soleil, ils y sont le clair de leur temps.

 

un abri ne doit pas avoir de paille de mars aux mauvais jours, car la paille incite les chevaux à la souiller.

Dès que la température descend en dessous de 5, on peut pailler

 

dès qu'elle est en dessous de 0, il faut laisser le fumier, qui sera un chauffage de première qualité, et bien paillé afin que les chevaux soient toujours au propre.

vider l'abri dès que la température remonte ou que le trop plein mette les chevaux dans l'inconfort.

en cas de verglas...

 

le cheval defféré s'en sortira toujours mieux, El Gato n'a paseu trop de problème, par contre Hidalgo ne pouvait plus sortir pour aller boire au bac... la tonne à eau ayant bien entendu gelée, l'eau sera apportée tous les jours.

 

un sentier de fumier est idéal, un pour aller à l'eau et un autre pour aller dans la pature ayant de l'herbe donc plus facile pour marcher. Hidalgo a tout de suite compris le système et c'est même permis d'ajouter sa contribution perso en ne faisant son crottin que sur le sentier...

Plus de 3 jours de mauvais temps, et Hidalgo comme El Gato restera pieds nus jusqu'au beaux jours.

 

et tout le monde s'en porte que mieux...

 

UN MATIN DE FEVRIER 2008 le printemps en avance

ils nous attendent pour le premier repas de la journée

Toujours le premier pour la ration, le "gros" Hidalgo

au soleil levant 2° pas de mouches, 10 ° dans la journée la belle vie de cheval non ?

on complète la ration avec des fruits de saison, la banane entre autre !