LE CLOU de RUE

Caché, camouflé dans l'herbe entre les cailloux, le clou de rue, petite chose qui apporte une montagne d'ennuis.
Les vacances approchent nous allons très bien. La famille avait beaucoup de travail entre le collège, le lycée, le code, le tennis et la danse, pour les anciens le boulot et la maintenance.

Avec Gogo (Hidalgo) on se la coulait douce dans notre parc, sieste, manger, jouer avec les chevreuils, au fait je ne vous l'avais pas dit mais on a une maman chevreuil qui a deux bébés, quand elle part manger un peu loin, nous les tontons on monte la garde. L'équipe des renards est sympa mais maman renard apprend à ses petits la chasse, moi je ne veux pas qu'ils ennuient les faons.

Bref, tout allait pour le mieux, quand vendredi Mémère et Audrey nous ont emmené en ballade. Enfin nous les avons promenés, Mémère me laisse souvent le choix de la direction, nous sommes allés dans le désert de Jean Jacques Rousseau. Cétait la première fois qu'Audrey montait Hidalgo, Gogo avait un peu peur, il ne savait pas comment elle montait, je lui ai expliqué que c'était le merle de la famille, elle est cool Audrey toujours en train de chanter et par contre elle bouge toujours elle aime bien se mettre debout sur la selle ou à l'envers la tête sur la croupe, c'est quand tu ne l'entends plus que tu dois t'inquiéter car elle est si légère que c'est difficile de voir si elle est toujours là. Gogo et Audrey ont fait un super tandem, bien que je trouve qu'Hidalgo y va un peu fort, certains démarrage au galop et un ou deux Youp la la !! mais mon Audrey s'est très bien tenu. Arrivé à la maison, Gogo m'a dit qu'il avait mal à un postérieur, attendons de voir ce que va faire mémère. Aïe, il y a un gros clou dans le pied de mon pote, ça doit faire sacrement mal ! Mémère rouspète après les gros dégouttants qui jettent leurs saletés partout. Avec l'aide de Gaby, ils enlèvent le clou, et commence à creuser, le clou s'est planté dans la lacune latérale de la fourchette et dans le glome.

le clou d'Hidalgo 6cm dont 2 cm dans la partie sensible.

Téléphone au maréchal, il faut creuser et faire des bains de pied. Gogo m'impressionne, il tremble mais s'applique à bien faire tout ce qu'on lui dit. Il laisse son sabot dans le seau rempli d'eau et de javel. On nous relâche au parc. Le lendemain à l'aube qui voilà ? Zorro ? non Mémère avec les minettes Pepsi en tête, Rixie et Sam et bien sûr la fada, Java (la chienne), elle n'a pas bien dormi Mémère, elle fonce sur Hidalgo après une caresse rapidos sur ma tronche, elle touche le pied, il est chaud, en plus Hidalgo respire fort. Elle nous descend à la maison. Là, hi hi hi ! Hidalgo a droit au bâton dans les fesses, je déteste ça, "il a un peu de fièvre" dit Mémère, la voilà qui vient vers moi, "Attends moi je ne suis pas malade...non....c'est pas juste" j'ai droit au bâton, même petit, c'est râlant ! elle a beau m'expliquer qu'avec la canicule notre température monte et qu'il faut voir si la tempe. d'Hidalgo est vraiment élevée par rapport à moi, j'y comprends rien mais je laisse faire, ça lui fait sûrement plaisir.

Suite aux résultats, Hidalgo commence un peu de fièvre, elle téléphone au véto, piqûres d'antibio surtout ne pas attendre l'abcès. Et voilà, tous les matins, piqûre, bain de pied et quand ils ne travaillent pas, on reste dans le jardin à l'herbe bien propre et dès qu'il y a un crottin, on l'enlève pour que Gogo ne se souille pas le pied. Une semaine de repos si tout se passe bien, j'aurai préféré que rien ne soit arrivé, car du coup c'est moi qui est désigné pour les photos. Pour le site, Mémère veut faire des photos d'obstacles en amazone, moi qui suis à la préretraite, faut que je m'y colle. Ben, mes vieilles rotules marchent toujours très bien, on n'a pas sauté bien haut faut dire, on m'économise, non mais !!!

Conseil de Mémère : Le clou de rue, faut faire vite, ça peut être une ferraille, ou un morceau de bois ou un tesson de bouteille, il faut l'enlever le plus rapidement possible avec une rénette, il faut que le cheval soit vacciné pour le tétanos sinon il est impératif de faire un sérum antitétanique. Comme il est rare qu'un clou de rue soit propre l'infection suit assez rapidement. L'intervention du vétérinaire et du maréchal seront utiles pour les cas les plus graves. Pour ceux qui savent faire les piqûres : un antibio, puis bien gratter le trou et faire deux bains quotidien, si vous ne pouvez pas sortir le corps étranger ou si le trou est trop grand le maréchal viendra curer et mettre un fer à plaque. En 31 ans, c'est mon premier clou, la nature est de plus en plus la poubelle des imbéciles.