LA FOURBURE et LE SME

page 6

Eté 2011 :

Hidalgo va assez bien, comme tout cheval fourbu, il faut être très vigilent et surveiller sans cesse toutes modifications du corps et des sabots.
Suite à 2 crise de fourbure en plein hiver, une en 2010 et une plus petite en 2011 malgré un traitement permanent et préventif, j'ai poussé mes recherches encore et encore, comment un cheval qui ne mange que du foin, peut nous faire une fourbure en plein hiver dans la neige...???

je suis persuadée depuis le début ou plutot depuis la première crise violente (2006) que le cadavre d'une volaille avec de la mort aux rats dedans retrouvée dans le parc à l'herbe raze des chevaux est la cause de cette crise.

Le foie est détérioré, et c'est la cause de tous nos malheurs...

Je viens de lire un article très interéssant sur le syndrome métabolique équin, et "BINGO" cela correspondant à tous les symptômes d'Hidalgo, et expliquerait les crises à tout va.

Grâce aux plantes et compléments alimentaires, je luttais sans trop savoir où j'allais contre cette maladie, en drainant foie et reins, ça aidait le cheval, et en période d'hiver, je pensais être à l'abri d'une crise et je cessais de donner ces plantes ça n'a pas été une bonne idée.
Donc je continue en permanence Equinatura anti fourbure, et BLK un produit très puissant et très efficace, en automne et au printemps par cure. A cela, au printemps malgré une gestion très méticuleuse du parc, je donne du Laminaze, à la place des herbes anti-fourbure.

Antérieur gauche et droit, la ligne blanche est monstrueuse, pourtant, Hidalgo ne boite pas, mais il est ferré, si je devais le laisser pied nu, déjà il ne bougerait pas même dans l'herbe car la sole est très sensible et avec le mauvais temps, il y aurait toutes les chances que cette ligne immense se gave d'eau et se décolle complètement ou pire qu'une infection s'y installe par un caillou ou autre.

Donc cet état est apparu en janvier, et on remarque que la fourchette est saine comme le reste du pied, on a espoir mes maréchaux et moi que le pied se reconstruise, car Hidalgo pète la forme, au niveau des pieds pas de boiterie, au niveau du physique, il a maigrit mais garde sur la croupe des traces de gras (sorte de céllulite), et il a un bon moral.
Les sorties se font en solo, car El Gato est à la pleine retraite. Il aime ça, car je lui laisse beaucoup d'initiative, il était un cheval très peureux, mais il est devenu "un grand", tout c'est fait en douceur, beaucoup de pas et dans des sentiers qu'il connaissait bien, pour le trot et le galop uniquement dans des prairies ou sur des sols moelleux, jamais de trot sur la route, jamais de saut.

A voir ses pieds, on aimerait ne pas le monter et le mettre à la retraite, le hic, c'est qu'il est avec un vieux qui ne bouge pas, et lui doit absolument bouger et le seul moyen est la ballade ou le travail dans le rond de longe, on profite de l'été pour sortir un peu, et il adore, quand il voit le filet il arrive au trot, ça doit lui changer les idées, ce qu'il aime le plus c'est la promenade cueillette, c'est l'époque des mûres, des framboises, et bientôt les pommes et les noix.

Comme j'ai moi aussi un gros soucis de paralysie, j'ai trouvé de super étriers qui m'aident à être plus stable dans mes appuis, et même les galops en descente se font en toute légèreté et sécurité.

étrier Matrix

retour à la maison après une bonne ballade dans les vouillants, à la fraiche car à Grenoble un coup il fait 32° et le lendemain 11° et la pluie, c'est dur pour les animaux, ainsi que pour nous.

Donc je fais pas mal de monté pour essayer de faire fondre la mauvaise graisse de l'arrière main.

Mais c'est une guerre que la fourbure et la SME, et chaque victoire est un peu de temps volé au temps.

PAGE 1 LA CRISE
PAGE 2 la fin et la rechute, les soins
PAGE 3 l'après fourbure LA PREVENTION
PAGE 4 TEMOIGNAGES