LA FOURBURE D'HIVER

JANVIER 2012

 

LA SOLUTION ENFIN !!!!

L'hiver a débuté avec la mort de mon vieux compagnon El Gato, j'appréhendais le mois de janvier car Hidalgo me fait toujours une fourbure à cette période. J'en ai parlé au vétérinaire venu endormir mon cheval, et il m'a dit qu'il y avait eu beaucoup de progrès dans les recherches sur la fourbure, et que les fourbures d'hiver 9 fois sur 10 étaient dûes à la piroplasmose... ?????

La piro, je savais que si un cheval n'en mourrait pas en 3 jours, il pouvait devenir porteur chronique, mais de la à déclencher une fourbure, me voilà perplexe mais enfin une piste.
En hiver, Hidalgo est au foin et uniquement au foin, pourtant vers le 2 ou 3 janvier commence des choses bizarre, le cheval boite, est mal dans sa peau, je sais qu'il craint le froid, malgré la couverture il s'enfonce, et la crise est évidente... la fourbure est là.

J'appelle le vétérinaire en urgence, et cette fois-ci on fait la totale, en premier la prise de sang, et un première infection contre la piro... et le bonus ... la saignée.

j'ose expliquer au vétérinaire, que nous, les malchanceux qui ont un cheval fourbu, lorsqu'on nous fait le diagnostique de FOURBURE, c'est = CANCER, c'est FOUTU

donc dans notre esprit, on se bat contre des moulins à vent, on limite la bouffe, puisque c'est la première chose qu'on nous dit, il est gros, pourtant Hidalgo est devenu gros, car il boitait et je ne pouvais plus le faire travailler et non l'inverse... puis la saignée, chose du moyen âge qui ne parait pas utile, et on veut éviter à nos chevaux cette torture, donc on se bat tout seul, avec l'aspirine, l'épipalazone, et les douches froides... et roule Charlotte... avec notre énorme chagrin et la peur au ventre que ça bascule et que ça sorte...

Des soins, j'en ai tellement prodigué que je me suis paralysée, une méchante sciatique dûe à 2 hernies discales, pour preuve que je ne me suis pas ménagée, mais en vain.

Bascule il y a, les radios faites 1 mois plus tard, confirment ce que le maréchal et moi même avions déduit suite à l'énorme ligne blanche.

Hidalgo devient un cas d'école pour les vétos, j'aurai préféré qu'on parle de lui comme de Gato pour sa personnalité et le reste... mais on ne choisit pas.

Deuxième injection, ça fatigue sacrément le cheval, mais un nouveau produit fait des mains expertes de M. Fanjas, aide à remonter la pente, cassis et gingko... un miracle

on ajoute des fers ronds et en avant...

Je reprends mes sorties tranquillement, l'hiver est long, le printemps comme dans toute la France, pourri... que d'eau !

En mai, grosse boiterie, Hidalgo lève un postérieur au niveau de mon nez, pour bien montrer où il a mal, véto et maréchal sont sur le pied de guerre, le diagnostique est mitigé, abcès pour l'un, bleime pour l'autre, les postérieurs ne sont plus ferrés depuis novembre. Le même traitement, un trou, des piqûres et surtout des bains de pied avec de l'eau javélisée. Après 10 jours de soins intensifs, la boiterie disparait.

 

postérieur non ferréantérieur gauche basculé...

Maintenant l'été arrive, la gestion des parcs, a été hyper sévère, il est seul et j'ai trop d'herbe, mais ça demande du travail mais tout est clôturé et l'accès à l'herbe est quasiment mesurée en temps comme en volume, avec pour aide très précieuse, les produits d'Equinatura.

Donc on peut être sûre que la fourbure d'Hidalgo était dûe à une piro, une saleté de piroplasmose. Les recherches vétérinaires ont bien évolué depuis 2006 première grave crise, mais nous avons Hidalgo depuis 1999, et tous les printemps il nous a fait de drôles de chose, comme blocage de la vessie, urticaire, apathie... 2 chevaux sur 3 venant d'Espagne sont porteurs de la piro, tous ces chevaux ibériques qui passent par les mains de maquignons sans scrupules font des victimes : les chevaux et les humains qui les achètent.

Je conseillerai donc à tous les propriétaires de fourbus qui ne gavent pas leurs chevaux, de faire une prise de sang, elle n'est pas chère de l'ordre 60 € et ça vaut le coup.

Je conseillerai aussi de laisser faire la saignée, archaïque comme méthode mais la plus efficace immédiatement.

j'espère que le journal d'Hidalgo va continuer avec d'autres évènement plus agréables et que le journal d'une fourbure va enfin se terminer. J'attends vos témoignages et je pourrais toujours vous aider par mail.

 

depuis la mort de son copain d'écurie, Hidalgo a bien maigri.