SWING

Ça résonne gaiement comme une musique. Et pour cause ! Entraînante, la musique, portant à avoir le cœur léger.

Swing est, à point nommé, le nom du jeune croisé trait breton-selle français que je viens d'adopter par une association de sauvegarde animale. Il a deux ans, est un peu froussard et un peu neuneu par moments mais ce sont fautes de jeunesse, le tout sans se débattre.

Je l'ai découvert par hasard sur internet, j'ai commencé à en rêver. L'idée a mûri et j'ai fini par concrétiser en signant un contrat d'adoption. Le 19 novembre dernier, je suis allée en Vendée le chercher. Dès que je l'ai vu, sa bonne bouille et son regard doux m'ont confirmé mon choix.

Il a fait quelques difficultés de bébé pour embarquer et m'a dégagé un genou, effrayé par les velcros des protections de transport. Après ça, il a voyagé fort calmement, se calant dès que j'avertissais d'un tournant ou d'un changement de planéité de la route : je n'ai entendu aucun bruit jusqu'à rentrer en Mayenne, à la nuit tombée.

Mon voisin m'a aidée à baisser le pont arrière et l'a guidé à la lampe torche dans le noir absolu. Enfin, après qu'il ait accepté de quitter le camion, éclairé, pour l'obscurité. L'appel de Funny King et de Filochard, en retraite au pré, l'a convaincu de s'en rapprocher.

Le lendemain, il n'a rien trouvé de mieux que de suivre Filochard, vieux filou Shetland de 36 ans, qui était passé à travers la clôture. Lui, m'a fait des guirlandes du reste, ce qui m'a valu de le poursuivre dans les champs labourés et la gadoue pendant quelques bons kilomètres, au grand dam de mon malheureux genou. Cela dit, il s'est laissé prendre très gentiment et a suivi fort respectueusement. Un amour, je vous dis.

Actuellement, il partage le grand boxe avec ses deux copains de pré, vient voir tout humain qui arrive (il y a sûrement des câlins à glaner) et mange consciencieusement son foin et son orge aplatie.

Dès qu'il sera en âge, après l'avoir travaillé à la longe et aux longues rênes, il sera débourré : ce jeune est en effet mon futur cheval d'amazone.

C'est l'alezan au premier point sur la photo jointe. Il est à noter que le futur cheval d'amazone, non averti de ce projet, se roule pour l'heure dans la gadoue avec délectation, imitant en cela monseigneur le pur-sang dont c'est l'activité préférée. Jeunesse...

Dans l'année 2008 qui a été particulièrement dure pour moi, l'adoption de Swing représente un intense bonheur. Je voulais le faire partager aux autres amazones.
Martine (amazone95)

Portraits chevaux