LE JOURNAL DE VIALENN

PAGE 7

FIN DE L'ETE ET L'AUTOMNE

après les séances de longe ou travail en liberté, petite promenade en solo, pour sécher et apprendre à sortir seule, ça ne pose absolument pas de problème à Vialenn

tenir l'arrêt calmement et compter au minimum jusqu'à 10

souvent en fin de travail, je monte Vialenn d'où les tenues bizarres mais c'est pour
5 mn et mettre en application un nouvel exercice

oui c'est l'été mais pour une petite flexion en selle, ... la panta court c'est bien pour le temps qu'il fait... épilation gratuite si plus...

Quentin adore aller voir les chevaux au parc, mais on doit porter le galopin qui va vite se coller sous les chevaux.

 

La ballade en automne, le temps est beau, vent du sud qui en général met les chevaux très joyeux, mais la bonne éducation fait qu'on peut traverser un immense champ vallonné au pas, rênes longues sans qu'un des 2 chevaux ne veuillent partir en crabe et en coup de cul, merci les séances d'obéissance.

Par contre, Vialenn râle dans les descentes, elle déteste ça, et arrondit son dos, descend sa tête si bien qu'on a plus rien devant soi, en cas de ruade c'est tout bon pour le vol plané...... oui mais voilà c'est une trotteuse et donc elle est gentille mais du coup, là c'est moi qui râle... vaut mieux prévenir que guérir...

La selle Vénus sur mesures est commandée, ça lui fera un beau père Noël...

travail en longe sur les barres au sol et bilan numéro 2

détendre le cheval sans enrênement toujours aux 2 mains puis mettre le pirreli ou autre

 

toujours travailler de la queue vers la tête, à voir Vialenn, un gros travail de musculation est fait pour son dos, son ventre, il reste l'encolure à faire c'est un gros challenge, car elle n'est pas bien attachée mais ça sera pour l'année prochaine, elle est tardive et faut aller gentiment.

les barres au sol, oblige Vialenn a se concentrer, c'est la première chose à faire

passage au trot, distance 1m 30 entre les barres

laisser souffler entre les changements de main

chez le trotteur le but est de réduire ses foulées, pour pouvoir par la suite l'arrondir

le travail à la voix a été très profitable

la jument répond très vite aux ordres montant et descendant

laisser l'encolure libre et au pas pour que le cheval voit ce qu'il fait, en fin de travaille on enlève l'enrênement car la jument ne se précipite plus et passe calmement les barres

toujours regarder le cheval, si vous lui tournez le dos, il y a des chances qu'il bondisse et bacle le travail en risquant de se faire mal.

la barre de guidage c'est pour demander une piste intérieure, entre les cones et cette barre.

Vialenn a fait d'énormes progrès aujourd'hui test des acquis, travail en liberté allures montantes et descendantes = acquis ; la volte au pas = acquis, la révérence = acquis, suivi du cavalier à pied = acquis avec passage de couloir ou cone. En longe, travail sur les barres = acquis, apprentissage des mots : la piste, piste intérieure, plus les ordres d'allure = acquis.

 

 

HOMMAGE A Nathalie DIMAGGIO Gérante de SAUVE QUI PEUT

Je venais de perdre ma moitié, 29 ans de vie commune. Un chagrin immense, El Gato 32 ans a été endormi dans mes bras, la veille de Noël, notre vie s'arrête. Ceux qui ont connu la vraie complicité avec un cheval, savent combien il est douloureux d'être séparé. El Gato était un trotteur réformé, il est arrivé dans mon cœur à 3 ans et ne m'avait jamais quitté, c'était mon premier cheval à moi.

El Gato 3 ans trotteur français, acheté en 1985 à un maquignon à 12 000 F et jamais pu avoir ses papiers.


Mon parcours a fait que j'ai connu et monté beaucoup de chevaux, des beaux et moins beaux, des pures races et des bons cocktails des prairies, de chevaux de prix, et des chevaux de rien… tous m'ont apporté quelque chose, mais je pense qu'on est la femme d'un seul homme, comme on est le cavalier d'un seul cheval, même si notre chemin en croise bien d'autres.
J'avais encore Hidalgo, le numéro 2, le cheval de corrida, maltraité, sauvé de la boucherie, gravement malade, que je soigne depuis des années, mais il reste le deuxième pour tout, moins brillant, hanté par ses fantômes espagnols qui l'ont battu, on s'aime mais c'est différent.

Hidalgo 20 ans


A la mort d'El Gato, Hidalgo a vécu dans le jardin et l'écurie pendant 3 mois, puis aux beaux jours je l'ai remis au parc avec son abri. Je pensais qu'il pouvait être content, on allait le voir 4 fois par jour mais hélas les choses se sont dégradées très vite, pas content à la maison, pas content au parc mais la situation a empiré, dormant mal, puisqu'étant seul, il devenait un autre cheval que je ne reconnaissais pas… Je ne pouvais imaginer acheter ou prendre un nouveau cheval, j'espérais que nous nous aiderions mutuellement dans notre chagrin, mais Hidalgo ne le vivait pas comme ça. Il est devenu agressif, sauvage, impossible à approcher, si j'y arrivais il me chargeait et se cabrait en battant des antérieurs, j'avais peur , peur que j'avais oubliée durant tant d'années.


Le cheval : c'est une drogue, pour les vrais passionnés, il est illusoire de penser qu'on peut arrêter. Si tel est le cas, c'est que ce n'était pas de la passion, mais un simple passe temps, un sport. Quand on est addict au cheval, c'est pour la vie, et en plus on n'a absolument pas l'envie ou la volonté de s'arrêter, mais ça je l'ai appris dans la suite de cette histoire, je pensais donner Hidalgo pour une retraite chez des gens bien, car ma santé tombait en ruine, puis j'ai imaginé ma vie sans cheval. C'était comme si on était allongé dans un cercueil.


Un samedi matin, je suis descendue prendre Hidalgo pour une ballade, il s'est cabré et j'ai réussi à éviter ses sabots de justesse en me jetant au sol, au bout de quelques minutes, j'ai pu me relever. J'ai à nouveau essayé de l'attraper gentiment, une heure : impossible, je tombe au sol et je pleure des minutes si longues que c'est complètement vide que je suis remontée chez moi une heure plus tard. L'après-midi et la nuit qui ont suivi n'ont été que larmes et sanglots…. Que faire ? mon mari pensait qu'on devenait trop vieux à 50 ans pour avoir encore un jeune cheval, moi j'étais donc vieille et malade, quel avenir ?
Hidalgo a été acheté à 6 ans avec un lourd passé en prime, donc plus jamais de chevaux avec de l'âge pour moi, un me suffit.
Reprendre un cheval, la question était posée, pour Hidalgo, pour moi et pour notre petit fils qui venait de naître. Tout mon héritage, mon don, n'oublions pas que je suis fille unique de mécano et d'une maman au foyer, et que personne dans ma famille ne connaissait les chevaux et le monde du cheval, mais on a un fluide que l'expérience à peaufiner tel un diamant.
Je me suis mise à trainer mes doigts sur le clavier, porte ouverte sur le monde, quand on habite dans un coin perdu.
Les trotteurs, race de seigneur, des chevaux gentils, bons, trop bons pour subir tant de mal être sans bouger… si vous en doutez, regardez le chapitre coup de gueule, les photos des trotteurs ne datent pas toutes des années 80, il y en a des récentes et des harnachements de tordus sont toujours d'actualité. Mais il existe actuellement de bons éleveurs et entraîneurs qui ne malmènent plus les poulains et utilisent souvent la méthode de M. Blondeau.
Le trotteur est un bon et gentil cheval, même si on l'utilise trop tôt et trop fort.
Avec ma maladie dégénérative découverte en 2003, mon accident au Canada qui a tué mon dos de cavalière en 2006 et la mort de mon cheval, on peut dire que j'étais une jolie proie pour des maquignons jouant de la corde sensible ou pour tout individu commerçant.


Mon bagage et ma connaissance des chevaux pouvaient m'aider, mais voilà mon chagrin m'avait rendu vulnérable, incapable de savoir, de voir… la pagaille, le cœur qui parle sans la raison, très mauvaise combinaison.


Acheter un cheval sur le net, de la folie…


Donc faire confiance à un inconnu, aïe !


Trois sites me plaisaient beaucoup, les 3 sauvaient des chevaux de courses et les rééduquer pour les faire adopter à des cavaliers, un était très sérieux, mais il dirigeait ses chevaux vers les concours, donc pas pour moi.
L'autre montrait trop souvent des chevaux sales, pleins de boue, tant mieux pour eux, mais quand on veut acheter un cheval sur le net et qu'on habite à l'autre bout de la France, on aimerait voir au moins un cheval propre.
Le 3ème site, j'aimais les commentaires sur le caractère des chevaux présentés, j'aimais le forum, bien utile pour connaitre un peu l'association, les gens qui la dirigeaient, savoir d'où venaient les chevaux, pourquoi leur choix, et les commentaires des personnes ayant adoptés ou pas un cheval chez eux.


Tous les commentaires n'étaient pas forcément positifs, c'est comme moi avec mon livre d'or, on ne peut pas plaire à tout le monde et si c'est le cas et bien zapper braves gens. C'est honnête par contre de laisser ces messages négatifs au premier abord, car on n'a rien à cacher et c'est le cas de l'équipe de Nathalie.


N'y croyant pas vraiment car beaucoup des chevaux présentés étaient beaux, je me suis adressée à Nathalie par mail, brossant un petit portrait de ma personne. La surprise c'est qu'elle connaissait bien le site, car j'ai plusieurs rubriques sur les trotteurs et leur rééducation.


Deux chevaux m'ont plu, avant Vialenn, mais elle m'a déconseillé, pas adapté à mon profil.


Surprise !


Mais voilà elles avaient les yeux ouverts et non perturbés par les larmes, elle savait quel cheval m'aiderait, non pas à oublier El Gato, mais à me faire passer à autre chose et vivre une autre aventure, sans oublier l'ami Hidalgo, le ronchon en mal d'amour chevalin.

Vialenn Lesmelchen 3 ans, SQP


Pour Vialenn, 4 photos pas plus, une pouliche jeune, légère, tout à faire… comme je ne suis pas une amazone de chasse à courre, je n'ai pas besoin d'un cheval carrossier et Vialenn avait la légèreté que n'a pas Hidalgo, une autre couleur qu'El Gato pour m'éviter de faire des comparaisons inutiles, une fille qui plaira à tout le monde, caractère (dont j'ignorai tout) qui me conviendrait, bien équilibrée, bon mental, Nathalie avait tout prévu, épluché et à pensé à moi de suite.
Nathalie prend soin de sauver des trotteurs qui ont été bien menés, j'ai un abonnement vétérinaire pour Hidalgo et je n'imprime pas les billets dans mon garage, un 2ème cheval avec une santé précaire, ça serait une BA, mais pas dans notre situation, on cherchait de la gaité, de la joie, et un avenir.

Nathalie a bien su analyser mes besoins, elle a tenu compte aussi du travail et du logement qu'aurait à faire son cheval, ce n'est pas tout le monde qui peut avoir un SQP, car les petits prix font que certains pensent acheter la bonne affaire et ne sont pas dignes de ces chevaux, j'ose le dire. Nathalie prend un soin particulier de donner une seconde chance à ses trotteurs en leur trouvant une bonne famille.


Devenir propriétaire, c'est une étape dans la vie d'un cavalier, je le dis très souvent à mes élèves qui viennent me voir pour savoir comment s'occuper d'un cheval. Car on voit trop souvent des cavaliers de club, ne connaissant strictement rien au cheval, ils se pavanent de leur galop 7 ou moins et ne savent pas comment s'y prendre, box ou pré ? travail ou pas ? manger oui mais quoi ? comment ? les soins, les vermifuges.


Pour les chevaux de courses la rééducation, ça ne s'invente pas. Faut se faire aider, la méthode douce et les chuchoteurs c'est bien, car on voit le cheval à pied plus que dans l'éternelle méthode classique, c'est déjà ça, mais ce n'est pas suffisant. J'ai passé des années à rééduquer des chevaux de courses, de concours, de travail au bétail, ou tout simplement le dada à mémère, et la monture d'une grosse brute. Il faut apprendre au cheval mais surtout au cavalier un comportement utile au couple.


Et c'est pas facile, j'ai abandonné les brutes et les distributeurs de cacahuètes, trop dangereux pour le cheval qui me faisait à nouveau confiance et que je trahissais en le remettant dans les mains de personnes qui ne comprenaient décidément rien aux chevaux.


Alors aujourd'hui, je rends hommage à Nathalie, son travail est délicat, elle doit connaitre ses chevaux en peu de temps pour pouvoir les présenter à l'adoption, en femme de cheval , elle y arrive très bien et elle est reconnue dans le monde des courses par les entraineurs comme par les éleveurs. Elle doit par contre aussi avoir des notions de psychologie humaine et savoir qui elle a au bout du net, du téléphone et peut-être de visu ce qui paraitrait plus facile bien que.


Si on peut savoir rapidement ce qu'un animal à dans le ventre, l'homme est plus … complexe et comment dire… calculateur pour certains et l'erreur est au bout du chemin.


Je trouve donc qu'elle a beaucoup de mérite à faire les bons couples, à trouver la bonne famille pour le bon cheval, à réaliser le rêve de jeunes personnes dont ça va être le premier cheval, ou redonner goût à la vie après une lourde perte à d'autres.
Le coup de téléphone a suivi plusieurs mails pour bloquer Vialenn, il m'a conquise à 100 %, on se parlait de vive voix enfin, la même langue, on discutait comme si on avait passé notre enfance ensemble, si bien que le chèque de la totalité de l'achat a été envoyé immédiatement, pour adopter Vialenn, car pour nous c'est une adoption, nous avons le titre pompeux de propriétaire, mais nous sommes ses parents à Via et Nat restera sa marraine à vie.


Quentin a 18 mois, et il a le don…. C'est confirmé. Quelle joie !


Merci Nathalie d'avoir été à l'écoute, patiente, tenace, car les 2 premiers biquets étaient sympas mais je sais que toi tu avais raison et que c'était Vialenn qu'il nous fallait.


Si on me demande quel est ton métier, je dirai que tu es un guide, une conseillère en adoption de chevaux et surtout quelqu'un qui a un grand cœur entourée de ton équipe que je n'oublie pas. Entre nous quel beau métier que tu fais là… vivre sa passion. Merci pour tous ces chevaux que tu sauves de l'abattoir et pour tous ces cavaliers que tu rends heureux.
Ce n'est pas la fin de l'histoire, mais juste le premier épisode qui est fini, maintenant grâce au journal de Vialenn on attaque le deuxième épisode, l'éducation est quasiment acquise et le dressage arrive, le travail sur l'obstacle (petits) aussi pour ses 5 ans, et surtout Quentin et la monte en amazone pour le printemps….

Alors à bientôt.


Et Nat je te sais modeste mais tu méritais que je te rende hommage publiquement, comme bien d'autres le font ou le pensent.

 

LA VENUS NOUVELLE EST ENFIN ARRIVEE, NOVEMBRE 2013

- 3°, pas de soleil, sol gelé... donc du rapide ! les essais sur Vialenn impec et pas sur Hidalgo et pour cause...

 

 

C'EST L'HIVER 2014

Un hiver humide et doux .... après 2 jours de box pour que les sabots soient plus durs pour le parage... voilà la liberté retrouvée

 

 

 

INTRODUCTION JOURNAL DE VIALENN ET LES TROTTEURS REFORMES
RÉÉDUCATION VIALENN
RÉÉDUCATION VIALENN
RÉÉDUCATION VIALENN
hiver
LA PROMENADE
LE TRAVAIL EN LONGE, SOUS LA SELLE et PREMIÈRE SORTIE EN SOLO été 2013
VIALENN ET HABY
ETE 2013
VIALENN AUTOMNE ET HOMMAGE A NATHALIE 2013
AMAZONE 2013

ÉTÉ 2014 après un an de vacances et l'apprentissage de l'éducation à la voix

 

ÉTÉ 2015

ÉTÉ 2016

RANDONNEE D'UNE JOURNEE

Travail en longe à l'obstacle, SORTIE EN AMAZONE POUR LA PREMIERE FOIS 2016
page 13

2017

PROGRES EN AMAZONE