QUESTIONS - CONSEILS

 

De nombreux mails me demandent des tas de conseils que je donne volontiers suivant toujours ma propre expérience, logique et respect de l'animal.

Les questions sont souvent répétitives, de ce fait je mets en ligne cette nouvelle rubrique pour que tout le monde en profite, attention je ne dis pas que cela peut aider tous les chevaux mais cela aidera à cerner certains problèmes communs aux uns et aux autres.

D'une expérience bonne ou mauvaise, on en tire toujours des conclusions qui peuvent servir pour l'avenir, dans un but d'aider, j'ouvre donc ce dossier.

Si vous voulez poser une question écrivez moi à <amazone2000_marie@hotmail.com>

dans le même esprit il existe déjà plusieurs dossiers presque complets (mis à jour régulièrement)

- Le vieux cheval

- La fourbure

- La rééducation du cheval de course

- La vie du cheval à la maison

- Trucs et astuces de l'amazone

QUESTION : Quand doit-on mettre son cheval à la retraite ?

Il n'y a pas d'âge, mais c'est "l'usure" du cheval qui doit vous guider. Effectivement un cheval qui a beaucoup travaillé en club, en compétition, aux labours ou aux courses, sera toujours plus fatigué que celui qui aura coulé des jours calmes au grand air chez un particulier qui ne le montera qu'avec tact en tenant compte de son rythme biologique. Mais attention, la santé et l'usure d'un cheval dépend essentiellement de celui qui s'en occupe, savoir gérer ses efforts, bien le soigner, profiter avec lui de tous les plaisirs de l'équitation sans excès, car c'est bien là le problème : les excès.

Monter trop jeune entraîne une usure de tout le système locomoteur en privant le cheval de finir sa formation dans des conditions naturelles. Tourner en rond, sauter tout et n'importe quoi pendant de longues séances dans la poussière, être privé de liberté, le physique et le moral sont vite abîmés.

J'ai ouvert un dossier sur le vieux cheval et j'ai demandé des témoignages ainsi cela vous donnera plusieurs exemples.

J'ai vu de petits vieux à 12 ans raides boiteux, plus de dos, ils venaient des courses.
J'ai vu des chevaux de plus de 30 ans encore bien joueurs pour faire courir leurs hébergeurs toute une nuit après une jolie fugue.

J'ai moi même un cheval acheté à 4 ans qui en a 28 en août 2008, que je sors deux fois par semaine en ballade d'une heure ou une fois en ballade d'une demie journée avec l'habitude de le mettre en tête afin qu'il donne le rythme qu'il veut à la promenade. Donc il y a des chevaux avec une super santé et très costauds, en général on les retrouve chez les trotteurs, poneys, barbes, pur sang arabes, mais cela n'exclut pas les autres races.

Mettre son cheval a la retraite,ce n'est pas l'abandonner dans une pâture ou aux bons soins de X ou Y qui ne connaissent rien à la gent équine, car plus que tout, le vieux cheval a besoin d'entretien. Et surtout bannir l'acharnement thérapeutique qui poussent certains à laisser mourir leur cheval dans des conditions inhumaines.

En hiver, El Gato ne sort qu'une fois par semaine, il a beaucoup de poils un vrai ours, ce qui demande au printemps, un vrai travail de pansage tous les jours, au grand bonheur des oiseaux qui font leur nid.

Si vous connaissez votre cheval par coeur, lui aussi vous connaît très bien, et quand il a envie de faire une mini séance (10 mn max) de travail en liberté, ne le priver pas, pour ma part je m'assoie, et je canalise son trop plein d'énergie qui le pousserait à en faire plus qu'il ne faut, un mental de poulain mais il faut que le corps n'en subisse pas de mauvaises conséquences.

El Gato a 28 ans développe une petite arthrose des postérieurs.

A la fin du printemps, El Gato refuse le foin et ne pense qu'à l'herbe, résultat malgré de grosses rations de Dynavéna Sénior, il maigrit, cet état doit être surveiller avec vigilance, car il est très difficile de retaper un cheval qui a trop maigri à cet âge là. Par contre si cela devait arriver en début de mauvaise saison, il faut trouver un complément ou un produit naturel qui stimule l'appétit et augmente la digestion. (Voir Equinatura)

pas de soucis, la bonne herbe et un travail léger a redonné du dos et des belles fesses au papy de la maison. Attention à ne pas le laisser s'effondrer du dos, car une fois que cela arrive il ne sera plus montable.

 

- Le vieux cheval

QUESTION : Peut-on mettre un cheval avec des vaches en même temps ?

Cela dépend des animaux eux-même bien entendu. Il est vrai qu'à cette question on répond toujours, qu'il faut les mettre les uns après les autres, du coup, un groupe mangera les refus de l'autre et un groupe mangera la meilleure herbe, si on est éleveur de vaches on mettra les vaches en premier et vis versa. Mais il faut penser à ceux qui aimeraient donner un peu de bon temps à leur cheval et à qui on propose un partage de pâture en même temps. La logique : il faut des vaches sympas, car elles ont tout de même de belles cornes. Les animaux ne sont pas forcément méchants comme les humains et acceptent facilement la différence surtout quand il y a de l'espace, chacun pourra brouter avec les voisins qu'il veut.

Je mettrais aussi en garde sur le caractère du cheval, j'ai Hidalgo mon cheval gris qui a vécu en Espagne, ou plutôt survécu, il a servi au taureau comme on dit. Du coup, maintenant, il n'est pas question de lui parler de vaches. Une fois, on a eu un troupeau de jeunes charolais qui a traversé leur parc, 3 se sont dirigés dans notre abri où se trouvait El Gato qui n'a pas bougé car les vaches il les aiment bien. Hidalgo qui ronflait et que je n'avais pas eu le temps d'attraper afin que le passage s'effectue dans de bonnes conditions de sécurité pour tous, a tout d'abord ronfler et jouer les étalons mais il a cru que Gato était en danger, et s'est transformé en sauveur, en fronçant sur les bestiaux et les a botté avec le courage du désespoir... les taurillons ont vite fui, comme quoi !!!

Je pense que les laitières sont en général plus tranquilles,il faut demander à leur propriétaire s'il y a une dominante et comment elle agit envers les nouvelles de son groupe, elle ne fera pas un "tarif" différent pour un cheval, mais le cheval lui, sera plus rapide à se sauver. Evitez les taureaux camargues, espagnols c'est une évidence, quand aux charolais comme les laitières il y en a des passifs et des hargneux, passez donc plusieurs moments différents dans la journée pour voir leur activité, regardez comment ils agissent les uns envers les autres, et si vous avez des doutes sur votre cheval et que le propriétaire des vaches vous autorise à mettre un petit parc électrique dans le grand, votre cheval sera à l'abri pendant un temps et vous pourrez voir comment lui réagit, attention aussi, les paysans sont des fans de barbelés, j'ai vu un charolais traverser 3 lignes de barbelés sur 4 rangs, tout ça par gaieté, il n'y a laissé aucun poils, ça ne sera jamais le cas avec un cheval.

Regardez aussi l'assurance du propriétaire des vaches... en cas d'accident ceux-ci ne sont jamais responsables donc soyez vigilant, il est bien évident que votre cheval est assuré...

Si vous agissez avec bon sens et logique en privilégiant la sécurité, je pense qu'on peut mettre les chevaux et les vaches dans le même parc. Par contre, ne mettez jamais des chevaux dans une étable, les bouses de vaches étant très humides on dira, l'air des étables est très mauvais pour un cheval.

Les animaux acceptent la différence et n'ont pas l'esprit tordu de l'humain...

 

 

 

QUESTION : La douche et le shampooing quand , comment , avec quoi ??

Je viens de faire un petit chapitre sur la douche : LA DOUCHE cliquez dessus

Ne pas confondre douche à l'eau clair et le grand nettoyage du printemps avec le shampooing.

Même si vous effectuez un bon pansage régulièrement, que le cheval soit en box ou au pré, il accumule de la crasse. Dès les beaux jours, il faut guetter la bonne journée bien ensoleillée, et sortir les armes... le shampooing que l'on trouve dans le commerce "spécial pour les chevaux" et donc très cher c'est bien, mais personnellement j'utilise un shampooing pour humain, acheté en grande surface, je n'ai jamais vu de personne devenir chauve à la suite de son utilisation et c'est nettement plus abordable.

Faire 2 shampooings par an sur tout le corps est raisonnable et indispensable, on peut faire la queue plus souvent, elle a besoin d'être très bien entretenue pour mieux chasser les mouches.

Le shampooing est une marque d'hygiène que les mauvais propriétaires méprisent, pourtant il éviterait bien des soucis du style des poux, êtres ignobles s'il en est et qui sont une marque d'un manque de soin indéniable.

 

QUESTION : Il fait chaud et j'aimerai donner des fruits ou légumes à mon cheval, lesquels ?

Les chevaux aiment les pommes et les carottes, c'est bien connu. Mais ils aiment beaucoup de choses comme le melon et la pastèque et pas uniquement leur peau pour les radins. Les fruits rouges, j'ai vu disparaître dans l'estomac d'El Gato un seau de framboise en nettement moins de temps qu'il n'avait fallu pour le remplir.

Les classiques comme les poires, les prunes, les pêches et leurs cousines, abricots, enfin presque tout, sans oublier les noix et en hiver les bananes pleines de potassium.

Je ne connais pas de fruits qu'ils n'aiment pas...

Pour les légumes, on m'avait parlé des betteraves et des navets, là c'est plus personnel comme goût et cela dépend vraiment du cheval, il faut lui en donner un et voir sa réaction.

Pendant la fourbure d'Hidalgo la carotte était excellente.

 

QUESTION : Je déteste les granulés et les bonbons au son, mais puis-je donner des céréales pour humain à mon cheval ?

Non on ne peut pas faire que des rations à base de céréales pour humain pour un cheval même si on l'adore, ce n'est pas du tout équilibré ni pour le cheval ni pour l'homme contrairement à ce qu'on veut nous faire croire. Trop de sucre rapide, trop de graisse.

Mais en friandise de temps en temps quand j'ai un paquet qui a trop traîné, il m'est arrivé d'en donner quelques poignées aux chevaux, bien sur ils adorent.

Mais ce n'est absolument pas une alimentation de tous les jours, sans parler que c'est très cher.

Les granulés sont simplement les croquettes du cheval, on ne sait pas ce qu'il y a dedans malgré le descriptif sur le sac... ça entraîne les empommages, les dents ne sont plus usées de façon normales, c'est vraiment un outil de confort pour l'homme.

Mes chevaux sont à une alimentation plus classique et c'est seulement depuis les 25 ans de mon vieux cheval que je donne un mélange flocons, herbes sèches et divers de Dynavena, car là il faut palier à un vieillissement du système digestif et être efficace rapidement. Entre deux maux, j'ai choisi le moins pire...

 

 

QUESTION : j'ai très mal au dos suite à une méchante chute de cheval et j'ai beaucoup de mal à faire les pieds de mon cheval, auriez vous une idée ?

Sans humour de ma part, car j'ai perdu mon dos suite à une chute de cheval au Canada en 2005, j'ai donc une super solution si on a son cheval chez soi ou si on a un endroit un peu surélevé comme sur les photos ci-dessous.

Comme vous pouvez le voir aucune fatigue pour le dos, et avoir un cavalier à ses sabots.... qu'en pense t-il ?

 

Sinon mon autre méthode avec mes chevaux parfaitement bien éduqué, est de leur apprendre de poser leur pied en pince, je m'assoie sur une mini bille de bois et je cure... il ne faut le faire qu'avec des chevaux très sages par sécurité.

 

 

QUESTION : Je ne peux pas sortir seule avec mon cheval, il m'embarque, que faire ?

Il apprendre au cheval à vous faire confiance, et bien entendu il vous faut mériter cette confiance.

Comment ?

Par votre niveau équestre si vous êtes débutant ou moins de 2 années d'apprentissage, soyez prudent et n'achetez pas un cheval qui manque de dressage, et ne sait pas sortir seul en extérieur. Continuez à prendre des cours.

Pour les autres si vous avez un cheval qui prend peur en extérieur, rechigne, fait demi-tours, ou vous dépose dans les champs pour rentrer à l'écurie, le problème vient plus de vous que de lui. Il ne vous prend pas comme un chef, il ne vous fait pas confiance et préfère l'écurie ou les copains.

Il y aura autant de solutions que de caractère et du cheval et du cavalier. Je n'ai pas de solution miracle, hormis que travailler son cheval en longe, en liberté, lui apprendre un vocabulaire, faire les débuts de sortie à pied en main, ne pas s'obliger à faire les 3 allures pendant la promenade comme on l'apprend en club. On est maître de soi et on a la liberté de faire ce qu'on veut, donc le cheval s'accule, à peur du gros rocher blanc, mettez pied à terre, parlez lui, la carotte remède miracle aux douces phobies, tout cela dans le calme, rassurez le, montrez lui de près le "gros méchant", posez la carotte sur le "gros méchant" et vous serez surpris de voir le timide se transformer en vaillante cavale, quand ça se passe bien à pied, montez le, faites toujours pendant quelques temps le même parcours, en prenant soin de l'indiquer à un proche en cas de retour isolé de la monture à la maison.

Prenez le temps de lui expliquer, de lui montrer, de communiquer avec lui.

J'ai eu ce problème au tout début avec Hidalgo, sous chef d'El Gato, il a fait sa première ballade, les fesses serrées ce qui présageait rien de bon. Suite à la rencontre de 2 imbéciles de marcheurs qui n'ont rien trouvé de mieux que de taper sur une table en bois à notre passage. Le joli gris c'est transformé en baril de poudre et a littéralement explosé, ayant perdu mes lunettes au choc de nos deux têtes, j'ai basculé et il est rentré "vent du cul" à la maison, qui heureusement, était très proche et par les chemins.

Du coup, j'ai repris toute son éducation et maintenant je suis assez fière de sortir avec lui seule, sans chien et souvent à cru.

Je parle du chien car celui-ci a eu un rôle très important, il a été le poisson pilote. Hidalgo ayant un passé très sombre avait du mal à se confier à 100 %, battu, affamé etc. il a encore des zones remplis de fantômes. Donc il s'est d'abord fixé sur Unix, peut-être que loin d'El Gato, il préférait le chien à l'humain pour savoir si dehors il n'y avait un méchant lion pour le manger. C'était de la vraie peur associée à l'extérieur , il ne me faisait plus confiance.

Le travail et surtout la séparation d'avec El Gato, les premiers temps et encore maintenant, j'aime le prendre tout seul et le travailler à la maison à 200 m du parc où se trouve le papy, on l'entend mais on ne le voit plus.

Voilà, pour moi, c'est simple le cheval manque de confiance prouvez lui que vous êtes digne de lui.

Sinon il vous reste la solution si vous êtes riche d'acheter un autre cheval, mais si avec lui aussi vous êtes incapable de sortir seul, c'est que le problème c'est vous et là il faut peut-être songer à apprendre à monter ou à faire du vélo.

 

QUESTION : Quel animal pour tenir compagnie à mon cheval quand on n'a pas les moyens d'avoir deux chevaux ?

Un chien ? Quand on est un bon maître le chien couche dans la maison et le cheval lui restera dehors soit à l'écurie soit au pré. Il y a des chiens qui dorment à l'écurie mais entre le chien et le cheval il y a très souvent une petite concurrence pour avoir les faveurs de l'homme, bons potes quand ils sont seuls ensemble, cela peut se terminer en règlement de compte quand vous vous occupez plus de l'un que de l'autre. Ce n'est pas le meilleur compagnon.

Le chat ?Trop indépendant, ils s'apprécieront à certains moments, mais le doux dormeur n'est pas vraiment un copain de jeu de tous les instants pour un cheval.

Un mouton une chèvre ? Il faut avoir la place et il faut s'en occuper beaucoup, tant au niveau fumier, qu'au niveau pansage... et une clôture spéciale...

 

Moi j'aime l'oie, c'est un animal intelligent, facile à dresser, la condition est de séparer les "literies" afin que le cheval ne se couche pas sur l'oie la nuit. La mise en pâture commune est trop dangereuse, l'oie ne quittera pas le cheval mais le renard sera là, ou les chasseurs donc...
L'oie à l'écurie oui, bien qu'elle dépose des flaques un peu partout... mais c'est une excellente copine pour le cheval et s'il faut vous le prouver regarder ma page sur CHARLOTTE cliquez dessus

Il y a l'âne mais si les moyens vous manquent un autre équidé apportera autant de soucis financier que si c'était un cheval donc à vous de voir mais l'ane est un animal ....magique lire ma page sur LEON cliquez dessus

 

 

QUESTION : j'aimerais savoir comment faire pour éviter que le cheval broute en ballade !

Ce comportement est tout à fait normal. Imaginez vous dans une chocolaterie et que l'on vous interdise de goûter à un chocolat, entre l'odeur, le vue etc... c'est pareil pour votre cheval. Si il est au pré, ce sera plus facile de le priver et de l'empêcher de manger si il est au box, il est évidement en manque du coup, c'est bien plus dur Mon conseil serait de passer un contrat avec lui. Vous lui autorisez 10 mn de broutage, à vous de voir quand ? si il a vraiment trop envie en début de ballade ainsi après vous pouvez être plus sévère dans l'interdiction. Je préfère ne fin car c'est en même temps une récompense. Ce que je fais toujours c'est que je descends du cheval, j'enlève le mors pour Hidalgo, El Gato a un hackamore doux et peut donc brouter avec facilité. Mais le TRUC c'est de descendre, c'est une autorisation officielle au broutage. Par contre dès que vous remontez, interdiction formelle de manger herbe ou branche ou n'importe quoi, c'est à dire que même une personne à pied ne devra pas lui donner à manger. Etre ferme à toute tentative de descente d'encolure et d'arrachage des rênes, le mettre sur des petites voltes ou le nez dans la queue, jusqu'à ce qu'il en ait marre : vous devez connaître confort/inconfort.... Là ça va marchait car il sait ou il va savoir que de toutes manières il y aura droit à cette bonne herbe et il n'aura pas d'excuses de quémander sans arrêt.

 

QUESTION : Comment abreuver au parc ?

Il y a plusieurs solutions. Si vous êtes chez vous, ou près de votre propre réseau d'eau, un abreuvoir automatique est le mieux.

Si vous avez un ruisseau ou une source, faites analyser l'eau, même si on vous dit qu'il y a 50 ans on utilisait l'eau, la pollution est partout dans nos campagnes, une analyse n'est pas onéreuse et vous permettra d'être en confiance. Par contre si c'est un ruisseau attention, il peut y avoir un inconscient qui va laver sa voiture quelques km plus loin en amont, ou simplement une maison qui évacue ses eaux usées dans le ruisseau, c'est interdit certes mais les contrevenants s'en moquent.

Pour la tonne à eau : 1) avec l'eau de source, non traitée, il faut faire très attention aux bactéries, votre eau va stagner et elles vont se développer donc ajouter un additif que l'on trouve dans le commerce afin de la rendre potable.

2) ne la remplissez que pour durer 3 semaines maximum.

3) l'eau vient du réseau, elle est forcément plus saine.

4) c'est l'évidence mais à voir le nombre de tonne à eau en plein soleil, on se demande qui sont ces professionnels de l'agriculture qui font n'importe quoi, donc bien mettre la tonne à l'ombre en été, et en hiver dans un endroit protégé mais au soleil pour faire fondre d'éventuels points qui auraient gelé.

5) contrôler tous les jours que tout est propre, n'hésitez pas à la goûter.

6) A savoir, ne jamais boire ce qu'un chien boit, mais vous pouvez boire après votre cheval, celui-ci est beaucoup plus fin dans l'appréciation de son eau.

7) J'ai vu des baignoires ou grandes bassines remplies d'eau avec des sortes d'algues vertes, lorsque vous avez un contenant, il faut le nettoyer toutes les semaines avec une éponge grattoir verte, il faut que tout soit propre, le fait d'être stagnant ou au chaud à la belle saison, favorise les bactéries, très dangereuses pour les intestins des chevaux.

8) pour les tonnes à eau, nettoyer les à la Kärcher eau chaude au moins une fois tous les deux mois.

 

 

QUESTION : On me demande de donner des leçons d'équitation, combien puis-je demander ?

Question très personnel, je vous répondrais que je n'ai jamais fait payer mes leçons, même si cela le méritait pour les raisons suivantes :

1) les personnes qui viennent me voir, font déjà la démarche de se remettre en question ou de vouloir se perfectionner, ce qu'il faut encourager et ne pas limiter par une histoire d'argent.

2) Souvent ce sont des jeunes filles, étudiantes et donc ayant peu de moyens.

3) Cela me permet de choisir mes élèves, car on a beau dire que l'on aime les chevaux, il y a amour et amour, je ne supporte pas les prétentieux qui exploitent leur cheval, donc en étant "bénévole" je m'offre le plaisir de faire une sélection. On ne m'achète pas.

4) Il faut avoir un bon niveau, de l'expérience et surtout savoir transmettre son "savoir", j'ai d'excellents amis, grands cavaliers qui sont incapables de transmettre à d'autres leur façon de faire, ils communiquent avec une aisance déconcertante avec les chevaux mais font un blocage vis à vis des gens.

5) Attention aux histoires d'assurance, quand je prends des mineurs soient ils ont leur licence FFE, soit une attestion d'assurance et toujours les parents sont présents. Pour les adultes c'est une question de confiance, mais avoir une licence-assurance est quand même bien.

6) Si vous devez travailler les chevaux des autres soyez à jour vous même de votre assurance, et vérifiez que les chevaux ont aussi une assurance.

 

QUESTION : L'ASSURANCE POUR UN CHEVAL DOIT ELLE ETRE OBLIGATOIRE ?

Il est impératif, que les chevaux soient assurés et vaccinés, ceux sont deux points qu'il ne faut pas négliger sous aucun prétexte.

Le cheval doit avoir une assurance qui couvre les fugues, attention certaines assurances ne prennent en compte que le cheval harnaché qui cause un accident à son cavalier ou à une tiers personne, pensez au cheval qui se sauve de son box ou parc, donc nu, manger l'herbe du voisin n'est pas grave mais galoper sur une nationale???? Tout le monde doit être assuré en conséquence.
Les hébergeurs de chevaux doivent vous prouver leur couverture assurance, ce sont eux qui seront responsables en cas d'accident. Il est normal d'exiger de voir leur contrat avant de leur confier votre cheval.

Si vous prenez un cheval avec les vôtres, et que vous ne voulez pas souscrire une nouvelle assurance, demandez à son propriétaire d'en avoir une et faite vous faire un papier comme quoi il vous décharge de cette obligation.

Si vous faites monter d'autres personnes sur votre cheval, l'assurance est obligatoire, surtout si ceux sont des enfants... ce n'est absolument pas une économie à faire. Vous verrez vite que les bons copinages en cas d'accident deviennent des ennemis redoutables.

 

QUESTION : IL PLEUT ET MON CHEVAL EST AU PRE, DOIS JE LE METTRE AU BOX OU CONSTRUIRE UN ABRI ?

LES CONSEILS S'ADRESSENT UNIQUEMENT POUR DES CHEVAUX NON TONDUS
Pour moi, il n'y a aucun doute, un abri et la totale liberté de choisir ce qu'il veut faire quand il veut le faire est la meilleure solution.
Avec le retour du mauvais temps, on y pense tous, les voir sous la pluie et dans la boue, ça nous gène... les chevaux comme les autres herbivores préfèrent de loin être dehors. Par contre, il est impératif de leur construire un bon abri. Il faut savoir que le danger n'est pas la pluie ou le vent, mais bien le courant d'air, votre abri doit être bien net, les murs sans danger pour le cheval, pas d'échardes, assez solides pour résister à un coup de pied ou au poids du cheval qui s'y appuie pour se relever et surtout bien joints afin que le cheval mouillé n'est pas un courant d'air qui peut lui bloquer le dos ou déclencher des coliques. Autant les chevaux savent se positionner en pleine nature pour mieux affronter le mauvais temps, autant ils seront vulnérables dans l'abri faisant trop confiance à la construction.

 

L'abri doit être propre, sans crottins sauf quand le baromètre descend en dessous de 0 où, là, le fumier aura un rôle de chauffage. Ne jamais mettre le foin ou la ration de grains au sol, par contre mettre du foin à volonté dans le râtelier en période de froid, il serait criminel de priver les chevaux de nourriture comme le foin sous prétexte qu'ils sont gras ou qu'ils ont fait une fourbure, il faut savoir qu'il leur faut beaucoup de calories pour garder leur chaleur corporelle à un bon niveau.

L'eau sera vérifiée tous les jours enlever les feuilles mortes en période d'automne.

Les écuries, il y en a de 2 sortes : celles qui sont totalement fermées, et celles qui ont une ouverture à l'extérieur. Les premières sont bien que pour des chevaux qui ne sortiront qu'au travail (reprise ou promenade), un cheval qui a fait son poils d'hiver aura beaucoup de mal à s'adapter à être au chaud la nuit et au froid la journée, c'est une source de coliques et divers maux. Le box avec ouverture est le plus recommandé à condition que le cheval soit couvert car étant statique il ne pourra pas bouger assez pour se réchauffer mais le fait d'avoir une ouverture sur l'extérieur, sera plus facile à vivre pour le cheval.
En général, je laisse à mes chevaux le choix de rentrer, sauf quand la neige est trop haute car les chevaux auront du mal à se déplacer pour aller boire même s'ils sont déferrer ou avec la neige de Pâques, les chevaux ont déjà commencé la chute du poils d'hiver et ont froid. Comment voir ce qui leur irait le mieux, c'est simple quand on ouvre le portail, essayent-ils de sortir ? ou vont-ils dans leur abri attendre qu'on leur donne le foin ? Pour Pâques 2008, ils ont passé 4 nuits au box et bien pour la 5ème ils n'ont pas voulu mettre leur licol, ça en disait assez long, pourtant tous les jours ils retournaient dans leur pâture avec abri...

bloc de sel, foin au sec et au propre

Les chevaux ne craignent pas la pluie

un ratelier toujours plein, afin que les chevaux ne se gavent pas d'herbe glacée très dangereuse pour leur santé.

arrivée au galop

De toute manière, il ne faut jamais laisser des chevaux à l'écurie sans les sortir, ils doivent sortir au moins une ou deux heures par jour, soit dans un rond de longe soit dans un paddock, le cheval n'est pas une vache que l'on cloître 6 mois par an sans sortir.

 

 

QUESTION : J'AI UNE VIEILLE JUMENT, DOIS JE LUI METTRE UNE COUVERTURE POUR L'HIVER ?

Si vous êtes rentier, que tous les jours dès que le jour est bien levé vous pouvez aller retirer la couverture, c'est possible. Mais il y a vraiment pleins de danger de couvrir un cheval au pré. Il peut se prendre un sabot dans la couverture en voulant se gratter. S'il pleut, il vaut mieux qu'il n'est pas de couverture qui pomperait toute la pluie et le résultat serait pire que la solution. La mettre la nuit et l'enlever le jour, oui avec des horaires mobiles qui font que vous veillerez aussi bien à la pluie, qu'au rayon de soleil trop chaud....

à porter de main l'étrille américaine bien utile pour décater le vieux cheval tous les jours, ainsi son poils remplira mieux ses fonctions d'isolateur.

 

 

Bref, les vieux chevaux en liberté font du poils, même trop pour certains cela s'appelle l'hirsutisme. Donc laisser les libre et sans contrainte, l'abri sera le mieux.

 

QUESTION : J'HABITE EN MONTAGNE, JE FAIS DU TREC ET DES BALLADES, QUELLE RACE ME CONSEILLEZ VOUS ?

Aucune race en particulier mais seulement une certaine morphologie, évitez les grands chevaux, et les pur-sang anglais trop fragiles, un rein court et surtout de bons jarrets, on voit trop de chevaux forcés dans les montés avec des harpers dus à un mauvais cavalier qui n'aura pas muscler le dos et construit de bons appuis.

Un cheval en liberté sans contrainte de poids peut vivre très bien et longtemps même si son physique n'est pas adapté à son environnement, par contre dès qu'on lui met des contraintes de poids, de vitesse et de travail tout change...

Un petit cheval, carré avec de bons pieds vous donnera beaucoup de plaisir... tenez compte aussi de votre gabarit, trop de cavaliers lourds prennent de petits chevaux ou poneys car moins chers mais en montagne c'est une condamnation. L'environnement est une chose et le cavalier aussi.

 

QUESTION : Comment garder de beaux crins en hiver ?

Couper les queues, trop longues elles trainent dans la boue et comme il n'y a pas de mouches, elles peuvent être raccourcies sans soucis.

Faire des nattes d'écurie, protège des grosses boulettes de boue que les chevaux se collent lors de leur roulade et les démélants du commerce sont très efficaces.

 

 

QUESTION : J'ai une jument âgée qui vit en stabulation mais avec l'hiver j'ai peur qu'elle maigrisse, elle a 22 ans.

Les signes de vieillissement du cheval sont une perte de poids, une certaine raideur généralisée et une activité diminuée.
La vieillesse chez le cheval induit souvent des problèmes quant à la nourriture qu'on peut leur donner.
La première chose à vérifier ce sont bien sûr les dents (1 fois par an).
Une nourriture insuffisamment mâchée est mal assimilée par un organisme qui fonctionne déjà au ralenti.
La digestion
Le métabolisme des chevaux d'âge est souvent ralenti, le cheval aurait donc besoin théoriquement de moins de nourriture qu'un cheval dans la force de l'âge. Mais l'efficacité du système digestif étant elle aussi diminuée (diminution de l'acide gastrique et des enzymes, diminution de la mobilité intestinale), la ration du cheval doit être adaptée en vertu de ces deux données contradictoires.
Les causes
La cause la plus fréquente est le mauvais déparasitage du cheval pendant toute sa vie, à la longue les parasites provoquent des dégâts dans le parcours digestif du cheval.
La digestion des fibres semble elle aussi déficiente, or la quantité de fibres d'une ration devrait composer au moins 50% de celle-ci. Le problème de digestion des fibres se situe à 2 niveaux, premièrement au niveau de la mastication, les fibres de foin peuvent blesser un cheval à la denture déficiente; d'autre part la variété, l'efficacité et la quantité de micro-organismes dans le colon diminue aussi avec l'âge et les fibres longues sont de plus en plus mal métabolisées.
De nombreux chevaux d'âge souffrent aussi de problèmes au niveau des reins et/ou de foie qui ont une influence non négligeable sur la digestion des éléments de la ration
Les chevaux souffrant de problèmes de foie doivent avoir une ration augmentée en sucres, vitamine B et vitamine C
D'autres sources de mauvaise digestion
Le mauvais appétit ou la perte de poids chez les chevaux âgés peut aussi provenir d'un facteur psychologique, le cheval est plus fragile, souvent très bas dans la hiérarchie il ne se nourrira que parmi les derniers si il vit en troupeau et absorbera ainsi insuffisamment de nourriture. Il est plus sensible aux extrêmes de températures, il faut le couvrir quand il fait très froid pour qu'il ne gaspille pas l'énergie produite par la nourriture à se tenir chaud, en été une chaleur humide peut le perturber et, si son poil d'hiver n'est pas complètement parti il faut le raser et/ou le mettre sous un fin jet d'eau fraîche. Par temps très froid une augmentation de 20 ou 30% de sa ration journalière peut être nécessaire.

Selon certaines études, les besoins des vieux chevaux seraient proches de ceux de poulains au sevrage, il serait donc envisageable de leur donner la même nourriture mais maintenant que le marché présente de nombreux mélanges
La levure de bière semble un bon complément, elle améliore la métabolisation de la ration en augmentant la bonne santé de la microflore intestinale, elle est aussi une bonne source de vitamine B qui est indispensable à tous les chevaux qui souffrent de tumeurs de la glande pituitaire (Cushing's syndrome) et de problèmes de foie.
Il semble aussi nécessaire de complémenter en vitamine C pour augmenter la résistance immunitaire du cheval (la vitamine C étant soluble dans l'eau tout excès est évacué naturellement).

Une idée de ration pour un cheval de 500 kg
- 3 litres de granulés flocons luzerne Dynavena Senior (mais de bonne qualité avec une cuillère à
- foin à volonté
- une dose de Iodamine Equin Equinatura
En cure de 12 jours Equi'drink Equinatura

 

question : Elodie se fait du soucis de voir un vieux cheval comme El Gato vivre en stabulation dehors en hiver ?

lire hiver 2008 cliquez sur ce lien

 

 

Retour au Sommaire